Vous êtes ici

Les valeurs de l’indicatif imparfait

• L’indicatif imparfait est employé le plus souvent comme temps du passé. Il sert, dans un récit, à évoquer les circonstances secondaires, à décrire les personnages, les lieux, les objets, ou à commenter l’action principale qui est, elle, au passé simple.

Nous marchions déjà depuis de nombreuses heures quand, tout d’un coup, nous vîmes à l’est une étrange lumière.


• Cependant, il est fréquent que l’imparfait ne prenne aucune valeur temporelle. Dans un système conditionnel, il sert à exprimer un fait possible ou impossible selon les contextes. On dit alors que l’imparfait n’est pas temporel, mais modal.   

 

Que feriez-vous si vous receviez à 18 h un dossier à traiter pour le lendemain ?