Vous êtes ici

Connaissez-vous la différence entre acceptation et acception ?

13/11/2015

Connaissez-vous la différence entre acceptation et acception ?

 

Ces deux mots appartiennent à la même famille mais ils ne signifient pas la même chose.

Acceptation (milieu XIIIe siècle) est emprunté au latin acceptatio qui signifie le « fait d’accepter ».

Acception (début XIIIe siècle) est emprunté au latin ecclésiastique acceptio personae, expression biblique qui désigne le fait d’accepter favorablement quelqu’un. Mais le mot a changé de sens au XVIIe siècle en retrouvant le sens du latin classique, l' « action de recevoir ».

Acceptation est le nom forgé sur le verbe accepter. On utilise ce mot dans des domaines précis : banque (l’acceptation d’une lettre de change), droit (l’acceptation légale d’une offre de contrat).

Acception ne désigne aujourd’hui que la manière de prendre un mot, le sens qu’on lui donne.

Astuce pour ne pas les confondre : une acceptation porte sur un fait, un acte ou un objet. Une acception concerne un mot.

 

On retrouve ces deux mots chez George Sand et Victor Hugo.

« Le bonheur c'est l'acceptation de la vie quelle qu'elle soit. » (George Sand, Correspondance, 1875) 

« Sans la moindre métaphore et dans toute l'acception du mot, vivre, c'est brûler. » (Victor Hugo, Choses vues, 1887)

 

Apprivoisez d'autres mots périlleux grâce à l'ouvrage Mots périlleux, mots savoureux de la collection Bescherelle "Les curieux de la langue française".

EN LIEN AVEC CET ARTICLE

Bescherelle - Mots périlleux, mots savoureux - sélection illustrée par Mathieu Sapin